Greffe de la cornée

La greffe de la cornée permet de traiter chirurgicalement toutes les pathologies cornéennes qui retentissent de manière importante sur sa transparence et la fonction visuelle.

Une cornée humaine normale est constituée de plusieurs couches successives ayant chacune un rôle précis dans la transparence cornéenne et la qualité de la vision. De la superficie vers la profondeur, ces différentes couches se décomposent comme suit : l'épithélium, couche la plus superficielle, garant de la régularité de la surface de la cornée ; la membrane de Bowman ; le stroma qui constitue l'essentiel de l'épaisseur totale de la cornée et qui contribue à son architecture; l'endothélium couche de cellules qui ne se reproduisent pas et qui ont pour rôle de pomper l'eau contenue dans la cornée afin d'en assurer la parfaite transparence.

Toute pathologie au niveau des couches antérieures de la cornée créera une opacité plus ou moins dense, tandis qu'une maladie de l'endothélium aura pour conséquence la survenue d'un œdème cornéen diffus ou localisé.

Traitement :

L'intervention consiste, en s'aidant de techniques modernes de microchirurgie oculaire, à retirer la cornée opaque ou œdémateuse, soit en totalité dans le cas d'une greffe transfixiante, soit partiellement dans le cas d'une greffe lamellaire, et à la remplacer par une cornée humaine provenant d'une banque des yeux. Tout candidat à une greffe de cornée est placé au préalable sur une liste d'attente nationale auprès de l'Etablissement Tunisien des Greffes. La pénurie en tissus cornéens est un problème réglé à ce jour et il est ainsi possible de disposer d'un greffon en 1 à 2 mois. Tout greffon est au préalable testé par la banque des yeux afin de vérifier qu'il est suffisamment riche en cellules et qu'il n'est pas porteur d'une maladie transmissible connue à ce jour ; en cas de doute, le greffon est détruit et la greffe doit être reportée d'environ 1 mois. Les greffes de cornée synthétiques sont une alternative encore purement expérimentale.

L'intervention se déroule sous anesthésie locale, par injections péri oculaires de voisinage, ou générale, et sa durée moyenne est d'environ 30 à 45 minutes. Elle peut être le cas échéant associée à la chirurgie d'une cataracte particulièrement gênante, à la chirurgie d'un glaucome non équilibré sur le plan médicamenteux, ou à un changement d'implant. En moyenne 16 points de sutures sont placés sur 360 degrés tout autour de la greffe afin de permettre sa cicatrisation. Une coque protectrice sera placée sur l'œil opéré jusqu'au lendemain et sera, le cas échéant, remplacée par une paire de lunettes dont le rôle est de protéger l'œil opéré d'un éventuel choc.

Une greffe de cornée peut parfaitement être réalisée dans le cadre de la chirurgie ambulatoire, avec un séjour en clinique de quelques heures. Dans d'autres cas, une hospitalisation pourra s'avérer utile ou nécessaire. Sa durée sera déterminée de façon précise, au moment de la consultation préopératoire au cabinet, et tiendra compte de certains impératifs médicaux (traitement anticoagulant par exemple), de certains désirs particuliers, de l'entourage familial, du lieu d'habitation, etc.…

Laser femtoseconde et greffes de cornée :

La découpe laser de la cornée du donneur, mais aussi du receveur se substitue au classique trépan manuel et permet d’apporter une précision de l’ordre du micron (millième de mm) dans la qualité des incisions. Elle permet également la réalisation de découpes dans le plan horizontal inenvisageables dans la procédure manuelle. Le chirurgien acquiert alors la seconde dimension permettant l’ablation partielle (lamellaire) de certaines couches de ce tissu sans avoir à pratiquer un remplacement de la totalité de son épaisseur. La découpe à géométrie variable des bords du greffon autorise également un ajustement parfait de ce système optique comparable au procédé tenon-mortaise du menuisier.

La femtoseconde (10-15 s) constitue l’ordre de temps très bref de chaque impact de laser (spot). Pour avoir une idée de la brièveté de ce phénomène, et sachant que la lumière parcourt environ la distance terre-lune en 1 seconde, elle ne peut parcourir que le centième de l’épaisseur d’un cheveu en une femtoseconde ! La brièveté de ces impacts permet un transfert d'énergie maximal, sans effet thermique nuisible, lors de l’incision des tissus.

Pour réaliser sa découpe, le faisceau laser délivre une fréquence de 200 kilohertz (200 000 spots par seconde), chaque spot étant espacé de quelques microns selon la géométrie de découpe définie par le chirurgien.

La cornée est un tissu transparent situé à la partie antérieure de l’œil. C’est le ”hublot” qui nous sépare et nous permet de voir le monde extérieur. Sa perte de transparence (brûlure, plaie, infection ou maladie spécifique), mais aussi la modification de sa morphologie (kératocône), induisent une perte de vision pouvant fréquemment aller jusqu'à la cécité.

Son remplacement partiel ou total est alors nécessaire pour permettre au patient atteint de retrouver la vue. C’est la greffe de cornée ou kératoplastie. Le greffon provenant d’une banque de tissus et la cornée du patient sont alors découpés de façon symétrique par le laser et la greffe peut avoir lieu. Le greffon est provisoirement maintenu en place jusqu'à cicatrisation par une micro suture réalisée à l’intérieur même des tissus. La découpe laser est réalisée à l’aide d’un collyre anesthésiant qui rend cette intervention parfaitement indolore.

examen ophtalmo

Presbytie - SUPRACOR

La demande d'opération de la presbytie est de plus en plus fréquente. L'opération de la presbytie s'adresse à des sujets de plus de 40 ans qui désirent se passer de lunettes pour lire.